Venez vivre le jeu le plus passionant qui existe
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Welcome in Wonderland

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Messages : 4
Date d'inscription : 16/01/2012


MessageSujet: Welcome in Wonderland   Lun 16 Jan - 3:17

c'est une atroce histoire que celle qui ravagea le "secteur 42" de la grande Tokyo. Personne ne sut vraiment pour qu'elles étranges raisons le quartier fut fermé. Certains parlèrent d'un accident sur une centrale, d'autre d'une explosion au gaz... La seule chose qui demeurait indiscutable, fut que le danger qui y régnait était réel et que pour rien au monde quelqu'un de censé s'y serai rendu.

La situation du « secteur 42 » était tenue secrète et d'aucun n'aurai sut vous dire ce qu'il s'y tramait. L'air était pourtant loin d'être aussi nauséabond que le disait les légendes urbaines. Le soleil y brillait comme partout ailleurs. Le quartier tenait parfaitement et même s'il ne se pâmait pas de couleurs joyeuses et pastel, mais il était gris tout de béton fait, de grands immeubles bordaient les larges avenues. Quelques rares arbres poussaient encore et des échos de métal et de cris se répercutaient dans les venelles a première vue désertes.
D'ailleurs la situation de ceux qui y était enfermé n'était pas enviable. Contraints a une traque a l'homme ou personne ne pouvait garantir leur intégrité. Entrer dans le secteur 42 s'était perdre à jamais toute chance de rédemption. L'enfer personnifié. L'air qui circulait, à défaut d'être empoisonné, portait les effluves d'un sang caillé, séché ou a peine versé, les alizés portaient aux narines du visiteur une terrible odeur d'urine.

Des ruisseaux d'une eau souillée de nul ne savait quoi empestant la mort. Eau dans laquelle croupissaient des hommes a demi-mort ou vide de vie justement, se putréfiant a l'air libre, simplement comme si l'endroit avait été propice aux funérailles céleste. De temps en temps, un rire raisonnait froidement dans les ruelles, le rire d'un fou sans doute, souvent suivit d'une petite chanson au paroles obscènes que nous ne rapporterons pas. Pas de suite, en tout cas.

Certes personne d’extérieur n'aurai pus savoir quel genre de jeu macabre se tramait dans ce huit clos, auquel seul un club de petits amis très sélect pouvait donner l'accès. Et quel accès ! On eu vite fait de le regretter... >>

生き残る




Vous ne savez rien. Vous êtes simplement fou, ou bien un prisonnier. Un passant peur être ? On est juste venu vous chercher un jour et on vous as proposé un jeu pour le moins étrange : « La chance de votre vie ». bien sur vous vous doutiez que ce que ce qui se cachait derrière cette histoire n'était pas très propre, voir franchement sale. Mais vous étiez condamné a mort alors vous avez simplement signé ce papier. On vous a remit une plaquette en fer, laquelle pend a votre cou. Vous y lisez un numéro et vous tenez dans votre main une liste de consigne étranges.

1 | Trouvez votre paire.
2 | Survivez.
3 | À deux, trouvez l'arbitre.
4 | Trouvez la porte de sortie.
P.S. : Vous devez être deux pour ouvrir la porte

Vous ne comprenez pas tout, mais vous êtes sur d'une chose : Vous devez bouger, rester statique fait de vous une proie facile. Une proie, oui. Par ce que vous n'êtes pas la pour rigoler, seul deux d'entre vous pourrons passer la porte et pour cela il vous faut récupérer un nombre définit de dix plaquettes.

C'est exact il vous faut anéantir dix autres paires, tout en cherchant un arbitre tordu qui se cache un peu de partout. Et ce n'est même pas la peine de chercher a le duper, il sait tout et vois tout. Votre partenaire de galère et vous même vous trouverez enfin face a l'arbitre, c'est lui qui a votre entrée tatouera sur votre corps un code incomplet. Votre partenaire aura la suite. Il est donc primordial que vous restiez ensemble. Si l'un meurs l'autre restera enfermé.

Vous avez récupéré les dix numéros ? Alors vous devez retourner voir l'arbitre il vérifiera la légitimité de vos points. Le propriétaire doit être mort, vous ne pouvez donc les voler a personne. Sauf à l'assassin.

Vous ouvrirez donc la porte. La porte du salut, mais on vous a dupé ? Oui, c'est cela on vous a menti : ce qui vous attend n'est pas la sortie mais le niveau supérieur. Vous changerez de partenaire. Votre amis deviendra votre cible. Tout recommence, sauf que les joueur d'ici sont d'un niveau supérieur, ils sont brisés rongés par la folie. Alors ils n'hésiterons pas a vous massacrer. Une fois de plus vous aurez un certain nombre de meurtres a commettre et une nouvelle porte a passer. Derrière ? Un troisième niveau.

Vous aurez cinq niveau à passer pour ressortir véritablement du secteur 42. Le dernier niveau semble le plus simple : Vous n'avez qu'une paire a détrôner. Assassiner les actuels vainqueurs deux psychopathes qui n'ont jamais voulut repartir depuis trois ans qu'ils sont invaincus. Ils se promènent d'ailleurs d'un niveau l'autre pour massacrer tout ce qui bouge.

Alors, viendrez-vous vous repentir a Wonderland ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Welcome in Wonderland

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les Prisonniers. [Prevention "Games" Wonderland] 1624.
» BACK IN WONDERLAND
» Pensionnat Wonderland
» Golden Wonderland (Expo PH au Japon)
» Deadman Wonderland RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wonderland RPG :: Le début du jeu :: Règlements et Contexte :: Contexte-